Déni de service distribué : il reçoit enfin toute l'attention nécessaire


Pourquoi le déni de servi distribué (DDoS), pourquoi maintenant ?

Alors que de plus en plus d'entreprises déplacent leur activité en ligne, l'Internet est devenu un lieu attirant pour les activités criminelles et malveillantes, dont l'outil de prédilection prend de plus en plus souvent la forme d'attaque par déni de service distribué (DDoS). Ces dernières années, les attaques par DDoS ont considérablement augmenté en termes de taille et de fréquence, faisant des ravages dans les entreprises de toutes dimensions et industries.

Verisign a demandé à Merrill Research d'enquêter sur le degré d'inquiétude des décisionnaires informatiques concernant les attaques par DDoS et ce qu'ils font (le cas échéant) pour se préparer aux menaces plus lourdes dans le cyber-paysage actuel, en perpétuelle évolution.

Résultats dominants de l'étude :

  • Les attaques par DDoS sont largement répandues : pratiquement deux tiers (63%) des personnes interrogées ont subi au moins une attaque au cours de l'an passé. Onze pour cent des entreprises interrogées ont été touchées à six reprises ou plus.
  • Davantages de sites seront bientôt protégés : parmi les personnes interrogées actuellement sans protection contre les DDoS, 71% prévoient de mettre une solution en place dans les 12 mois à venir - 40% envisagent d'externaliser leur protection contre les DDoS, 31% de recourir à une solution interne et 29% n'ont pas encore déterminé leur approche de protection.
  • Laisser les infrastructures web sans protection est trop risqué : plus de la moitié (53%) des personnes interrogées ont déclaré avoir subi des temps d'indisponibilité au cours de l'année passée, les attaques par DDoS représentant un tiers (33%) de tous les incidents d'indisponibilité.
  • Les temps d'indisponibilité touchent la clientèle et le chiffre d'affaires : plus des deux tiers (67%) ont déclaré que leurs clients ont été touchés et la moitié (51%) ont déclaré une perte de chiffre d'affaires. Considérant que 60% des personnes interrogées dépendent de leur site web pour au moins 25% de leur chiffre d'affaires annuel, les temps d'indisponibilité peuvent produire des impacts importants et de longue durée.
  • Les menaces dépassent les attaques par DDoS : l'étude a également dévoilé que neuf sur dix personnes interrogées considèrent « l'accès aux données de menaces et de vulnérabilité » comme très important et presque trois quarts (73%) sont « préoccupés par les défaillances du système de noms de domaine » - suggérant un besoin important de renseignements sur les menaces et services DNS gérés, en plus de la protection contre les DDoS et leur limitation.

Inscrivez-vous ci-dessous pour télécharger votre exemplaire gratuit de ce document technique. (Document technique en anglais uniquement.)
Tous les champs sont obligatoires.

Verisign respecte votre droit à la confidentialité. Consultez notre déclaration de confidentialité.