Partagez votre passion en ligne.

SAISIR LES MOTS-CLÉS
AFFICHER LES SUGGESTIONS
SÉLECTIONNEZ UN BUREAU D'ENREGISTREMENT

3 étapes pour avoir son propre domaine

26 juin 2012

Enregistrer un nom de domaine est bien moins compliqué que louer un local pour son activité. Toutefois, cela nécessite de réfléchir au préalable au nom que l’on va choisir et de remplir quelques conditions. Cela se fait en 3 étapes simples :

Étape n° 1 : le choix du nom

Le nom de domaine détermine si le site Internet sera facile à trouver, comme un magasin en centre ville, ou s’il figurera en fin de liste sur les différents moteurs de recherche, comme une petite boutique située dans une arrière-cour. En outre, l’enregistrement d’un nom de domaine est assujetti à quelques conditions juridiques et administratives.                                                                

Un bon nom de domaine doit être :

  • court et facile à retenir (par ex. privilégier : www.ton-entreprise.net et non www.ton-entreprise-en-ligne.net)
  • pertinent (par ex. privilégier : www.cravates-personnalisees.net et non www.jeanne-dupont.net)
  • simple à écrire sans faute de frappe (en cas de noms « difficiles » comme www.ecole-du-rythme.net, il vaut mieux enregistrer également les éventuelles fautes de frappe :www.ecole-du-rhytme.net, etc.)

Une fois le nom de domaine choisi, il faut également penser aux noms alternatifs et différentes orthographes possibles. Souvent, cela vaut la peine d’enregistrer plusieurs noms de domaines pour rediriger les internautes qui s’y connecteraient vers son domaine réel. La plupart des internautes ne retiennent pas immédiatement si un domaine s’écrit avec ou sans tiret, s’il comprend des caractères spéciaux comme « ç » ou des accents. En acquérant les différents noms de domaines possibles, vous vous assurez que la personne qui vous cherche vous trouve – et vous évitez que vos concurrents enregistrent un nom de domaine approchant du vôtre.

Étape n° 2 : la recherche de disponibilité

Le meilleur nom de domaine ne sert à rien s’il n’est pas disponible. Lorsque l’on choisit un ou deux noms de domaine potentiels, il faut ensuite vérifier si ces noms sont encore libres. Les principaux registraires ou hébergeurs utilisent pour cela des outils en ligne pratiques qui vous donneront une réponse immédiate.

Si le domaine souhaité n’est pas disponible, il faut alors réfléchir à une alternative. Dans certains cas, notamment si le domaine souhaité n’est pas un site en exploitation, cela vaut la peine de contacter le titulaire du domaine pour lui demander si le domaine peut être supprimé. En général, il est possible de connaître le propriétaire d’un domaine en s’adressant au service « Whois » de son gestionnaire de domaines ou du registraire.

Étape n° 3 : l’enregistrement

Vous pouvez à présent enregistrer le nom de votre domaine auprès de votre fournisseur d’accès Internet, d’un prestataire d’hébergement ou d’un gestionnaire de domaines de votre choix. En général, il vous suffit de fournir vos coordonnées et vos références bancaires au prestataire, qui se charge de régler les détails de l’enregistrement pour vous.

Après quelques heures seulement, vous aurez déjà accès à votre propre domaine. Le plus souvent, les domaines sont enregistrés pour une durée de douze mois, le contrat étant normalement à reconduction tacite.    

Et c’est terminé : vous avez réservé votre emplacement sur la Toile en espérant qu’il soit le plus efficace possible. Vous pouvez à présent disposer un panneau « en construction » et vous consacrer au contenu de votre site.