Devenir bureau d'enregistrement de noms de domaine

Devenir bureau d'enregistrement IDN

Les noms de domaine internationalisés (IDN) de Verisign respectent les normes IETF (internet Engineering Task Force) relatives aux IDN.

En ajoutant des IDN à leurs offres de noms de domaine .com, .net, .tv, .name et .cc, les bureaux d'enregistrement peuvent élargir leurs services et accroître leur chiffre d'affaires. Pour obtenir de l'aide ou si vous avez des questions, contactez le bureau de la clientèle au +1-703-925-6999 ou envoyez un e-mail.

Ajouter des IDN

Les bureaux d'enregistrement sont invités à télécharger les IDN Software Development Kits (SDKs) et à intégrer les offres IDN à leur service d'enregistrement de noms de domaine.

Remarques techniques

Pour proposer des IDN en option, vous devez au préalable devenir bureau d'enregistrement d'un ou plusieurs noms de domaine de premier niveau.

Devenez bureau d'enregistrement de noms de domaine Verisign

Les IDN Verisign respectent les normes IETF (internet Engineering Task Force) relatives aux IDN. Quelques remarques importantes sont à prendre en compte lors de l'enregistrement d'un IDN.

Enregistrement des IDN

Le système SRS (Shared Registration System) de Verisign permet à un inscrivant de nom de domaine d'enregistrer des IDN par le biais d'un bureau d'enregistrement en utilisant n'importe quel alphabet compatible avec Unicode. L'IDN du détenteur est stocké dans la base de données du registre, dans une représentation compatible ASCII, telle que définie par la norme RFC 3492 (schéma d'encodage : punycode). Le caractère unique d'un enregistrement de nom de domaine est déterminé par sa représentation Unicode. Seuls les caractères Unicode 3.2 sont acceptés pour les IDN. Pour plus d'informations, consultez la politique relative aux points de code IDN.

Politique relative aux litiges

Verisign traite les transactions d'IDN sur la base du « premier arrivé, premier servi » de la même manière qu'avec les enregistrements des registres .com, .net, .name, .tv et .cc. En cas de litige, Verisign suit les politiques définies par l'ICANN pour gérer de façon uniforme le processus de litige de transfert de nom de domaine.

Pour éviter les litiges, Verisign a créé l'outil de conversion des IDN, qui fonctionne comme suit :

  • Tout utilisateur peut saisir une chaîne de caractères IDN dans l'outil et cliquer sur Convert (Convertir).
  • L'outil réalise une conversion et affiche la chaîne, après avoir procédé à la préparation du nom, ainsi que la chaîne de caractères punycode pour la chaîne de caractères de nom de domaine préparée (par exemple, xn--yal93qak4a).
  • Dans la section Whois Query (Requête Whois), l'utilisateur peut sélectionner Domain (Domaine) ou Nameserver (Serveur de noms), puis cliquer sur le bouton Query (Interroger) pour savoir si la chaîne de caractères punycode figure ou non dans la base Whois de Verisign.
  • Le service Whois de Verisign affiche le bureau d'enregistrement concerné par la chaîne de caractères punycode et l'utilisateur peut poursuivre les procédures standard de recherche, de préparation et de réclamation dans le cadre de la procédure UDRP.

Pour toute question, contactez le service client de Verisign.

Outils du bureau d'enregistrement
Les exemples d'interface utilisateur (UI) d'enregistrement de noms de domaine mettent en évidence les différentes possibilités d'implémentation des balises de langue dans le processus d'achat.

FAQ sur les noms de domaine internationalisés (IDN)

Qu'est-ce qu'un nom de domaine internationalisé (IDN) ?

Les noms de domaine internationalisés (IDN) sont des noms de domaine de deuxième ou de troisième niveau ou adresses web, représentés par les caractères d'une langue locale. Le nom de domaine de la langue locale est suivi du domaine de premier niveau d'écriture latine (TLD) comme .com ou .net. Exemple d'IDN : 스타벅스코리아.com (en punycode : xn--oy2b35ckwhba574atvuzkc.com).

Pourquoi les IDN sont-ils nécessaires ?

L'utilisation des IDN permet à un plus grand nombre d'utilisateurs de naviguer sur internet dans la langue de leur choix et elle permet aux entreprises de préserver leur identité de marque dans plusieurs systèmes d'écriture. La majorité des noms de domaine sont enregistrés avec des caractères ASCII (lettres de A à Z, chiffres de 0 à 9, ainsi que le trait d'union « - »). Toutefois, les signes diacritiques, utilisés par exemple pour écrire en français ou en espagnol, et les alphabets ou systèmes d'écriture non latins, tels que ceux de du kanji et de l'arabe, ne peuvent pas être reproduits en ASCII. Face à un système d'écriture différent de celui de leur langue maternelle, des millions d'utilisateurs parviennent difficilement à se repérer sur internet. Les IDN rendent internet plus fonctionnel et plus accessible en autorisant les caractères non ASCII dans leur nom.

Comment utiliser les IDN pour naviguer sur un site Web ?

Pour utiliser les IDN, vous devez posséder un navigateur prenant en charge les IDN tels que Microsoft® internet Explorer ou Firefox. Lorsqu'un utilisateur saisit un IDN à l'aide des caractères de la langue locale ou suit un lien, les applications prenant en charge les IDN encodent les caractères dans une chaîne au format ACE comprise par le DNS. Le DNS traite la demande et renvoie les informations à l'application.

Comment enregistrer un IDN ?

Si vous possédez un site web ou que vous fournissez d'autres services internet et que vous souhaitez utiliser les IDN pour aider vos clients, vous pouvez enregistrer un IDN dans les caractères disponibles en faisant appel à des bureaux d'enregistrement accrédités par l'ICANN et certifiés Verisign. Un inscrivant demande un IDN à un bureau d'enregistrement prenant en charge les IDN. Le bureau d'enregistrement convertit les caractères de la langue locale en une séquence de lettres prises en charge à l'aide d'un codage compatible ASCII (ACE). Le bureau d'enregistrement soumet la chaîne au format ACE au système d'enregistrement partagé (SRS) Verisign®, où elle est ensuite vérifiée et codée. L'IDN est ajouté aux fichiers de zone TLD appropriés et propagé sur internet. Rechercher un bureau d'enregistrement

Plusieurs IDN peuvent-ils partager la même adresse IP ?

En se conformant aux normes de nom de domaine actuelles, plusieurs IDN peuvent partager les mêmes adresses IP.

Peut-on utiliser des tirets dans les noms de domaine internationalisés ?

Oui. Toutefois, étant donné que les normes actuelles n'autorisent pas les noms commençant ou terminant par un tiret, la transformation ASCII ne peut pas commencer ni terminer par un tiret. Un trait d'union ne peut pas figurer en troisième ou quatrième position d'un IDN.

Quel est le nombre maximal de caractères autorisé pour un IDN ?

La forme codée de l'IDN (y compris les caractères pour .com, .net ou .name) peut contenir jusqu'à 67 caractères. Les caractères peuvent être des lettres, des chiffres ou des tirets. Un nom de domaine ne peut pas commencer ni se terminer par un tiret. Le logiciel de transformation IDN rejettera un nom de domaine si la conversion codée dépasse la limite de caractères.

Quels sont les nouveaux caractères autorisés pour un IDN en Unicode 6.0 ?

Les nouveaux caractères autorisés en Unicode 6.0 sont les suivants :

0527 A78E
0620 A791
065F A7A1
0840-085B A7A3
093A-093B A7A5
094F A7A7
0956-0957 A7A9
0973-0977 A7FA
0D29 AB01-AB06
0D3A AB09-AB0E
0D4E AB11-AB16
0F8C-0F8F AB20-AB26
135D-135E AB28-AB2E
1BC0-1BF3 11000-11046
1DFC 11066-1106F
2D7F 16800-16A38
31B8-31BA 1B000-1B001
A661 2B740-2B81D

Qu'est-ce que l'IDNSDC (IDN Software Developer's Consortium) ?

Pour compléter les initiatives menées par l'ICANN, Verisign participe à l'organisation d'un nouveau consortium qui a pour vocation d'encourager l'ajout de la prise en charge des IDN dans les logiciels clients standards. Ce groupe a tenu une séance inaugurale à Bruxelles à l'occasion d'une rencontre de l'ICANN en juin 2010. Verisign est particulièrement enthousiaste au vu des opportunités représentées par la mise en place des IDN, et conseille vivement à la communauté internet de prendre part au consortium. Pour en savoir plus sur l'IDNSDC, veuillez contacter IDNSDC@verisign.com.

FAQ sur le bureau d'enregistrement IDN

Pourquoi ajouter des IDN aux options du bureau d'enregistrement ?

En ajoutant des IDN, les bureaux d'enregistrement ont la possibilité d'étendre leurs services et d'augmenter leurs revenus à partir de leur infrastructure existante. Il est possible d'enregistrer un même nom de domaine .com dans 350 langues différentes.

Comment devenir bureau d'enregistrement IDN ?

Pour offrir des options IDN, vous devez tout d'abord devenir bureau d'enregistrement pour un TLD spécifique. Verisign, pionnier dans le secteur des technologies de nom de domaine, est le leader dans la propagation et l'adoption des IDN. Verisign a rendu les IDN accessibles grâce aux registres .com, .net, .name, .tv et .cc via les SDK d'IDN. Pour calculer le potentiel que représentent les IDN en matière de développement de votre activité de nom de domaine, téléchargez notre calculateur de retour sur investissement (XLS).

Comment l'enregistrement d'IDN fonctionne-t-il ?

Le système d'enregistrement partagé (SRS) Verisign® permet à un inscrivant d'enregistrer des IDN via un bureau d'enregistrement à l'aide d'un système de caractères pris en charge par Unicode. L'IDN de l'inscrivant est stocké dans la base de données du registre dans une représentation compatible ASCII comme défini par le protocole RFC 3492 (Schéma de codage : punycode). Par exemple, les caractères japonais ドメイン traduisent le mot anglais « domain ». Le codage punycode de ces caractères sera stocké comme « xn--eckwd4c7c.com ». Le caractère unique d'un enregistrement de nom de domaine est déterminé par sa représentation Unicode. Seuls les caractères Unicode sont acceptés pour les IDN. Pour plus d'informations, consultez la policy for IDN code points.

Qu'est-ce qu'une variante d'enregistrement ?

La résolution d'un IDN exige que le DNS interprète les caractères dans les langues locales et les connecte aux domaines concernés ; il existe toutefois beaucoup plus de langues que d'écritures. Par exemple, dans deux langues latines différentes, les caractères "ø" et "ö" sont interchangeables. L'enregistrement "thørn.com" peut être une variante de l'enregistrement "thörn.com". Ces caractères sont considérés comme des variantes de caractères et leur interchangeabilité nécessite une solution spéciale. En savoir plus sur les variantes de caractères.

Que se passe-t-il si le même nom de domaine est enregistré deux fois ?

Verisign traite les transactions d'IDN sur la base du "premier arrivé, premier servi" de la même manière qu'avec les enregistrements des registres .com, .net, .name, .tv et .cc. En cas de litige, Verisign suit les règles établies par l'ICANN afin de gérer de manière uniforme les processus de litige des transferts de nom de domaine. Pour prévenir les cas de litiges potentiels, Verisign a créé l'outil de conversion des IDN, qui convertit une chaîne de caractères d'IDN au format punycode de sorte à rechercher la chaîne de caractères punycode dans le Whois.

Que font les développeurs pour que leurs applications prennent en charge les IDN ?

Les bibliothèques qui implémentent la norme IDNA (IDN dans les applications) pour divers environnements de programmation sont disponibles dans le domaine public. Verisign encourage et soutient le travail de ces développeurs en fournissant des liens vers ces bibliothèques. Les développeurs d'application doivent choisir la bibliothèque la mieux adaptée aux besoins de leur application. Verisign offre un kit IDN SDK sous Java ou C aux développeurs d'applications. Il prend entièrement en charge la dernière spécification IDNA. Vous le trouverez sur la page de téléchargement IDN SDK.

Existe-t-il différents codes EPP pour les IDN et les serveurs de nom ?

Les codes d'erreur/échec d'enregistrement pour les IDN et les serveurs de nom sont les mêmes que ceux contenus dans l'EPP actuel. Des codes supplémentaires ont été ajoutés pour prendre en charge les erreurs spécifiques à la conversion et au codage des IDN.

Comment le Whois de Verisign gère-t-il les IDN ?

Les IDN figurent dans les résultats du Whois au format punycode. Le nom de domaine, le nom du bureau d'enregistrement, le serveur Whois, l'URL du référent, l'enregistrement du serveur de nom et la date mise à jour sont enregistrés à l'aide de caractères ASCII (norme actuelle). Le Whois n'acceptant pas les demandes dans la langue d'origine, Verisign a créé l'outil de conversion des IDN, qui convertit une chaîne de caractères d'IDN au format punycode. N'oubliez pas que les noms de domaine sont des enregistrements uniques pour chaque langue. Par conséquent, un utilisateur doit effectuer une recherche du nom de domaine dans chaque langue dans le Whois (jeu de caractères locaux).

FAQ sur les balises de langue IDN

Qu'est-ce qu'une balise de langue IDN ?

Le Comité d'implémentation de registre (RIC) de l'ICANN exige que chaque IDN (nom de domaine internationalisé) soit associé à une langue spécifique à l'aide d'une « balise de langue ». L'inscrivant sélectionne la balise de langue IDN lors du processus d'enregistrement. Si un IDN comprend plusieurs langues, l'inscrivant doit sélectionner la langue qui convient le mieux.

Pourquoi les balises de langue sont-elles obligatoires ?

Les balises de langue permettent d'appliquer les règles linguistiques appropriées au nom de domaine afin d'empêcher l'enregistrement de noms de domaine qui pourraient prêter à confusion pour les utilisateurs d'IDN. En savoir plus sur les variantes de caractères.

De quelle manière une balise de langue est-elle utilisée lors de l'enregistrement ?

La balise de langue est vérifiée par rapport à une liste de langues qui possèdent des tables d'inclusion de caractères ou des tables de mappage de variantes de caractères. Ces tables sont appliquées aux points de code Unicode qui constituent un enregistrement et déterminent si l'enregistrement est valide pour une langue spécifique. Dans le cas où l'enregistrement échoue pour une langue donnée, le jeu de caractères peut éventuellement être disponible avec une balise de langue différente.

Est-il possible d'utiliser une balise de langue par défaut dans mon processus d'enregistrement ?

Une balise de langue par défaut peut être utilisée. Toutefois, les inscrivants recherchant des noms de domaine dans une autre langue peuvent voir leur demande rejetée car les règles linguistiques appropriées n'auront pas été appliquées. Par exemple, si l'inscrivant soumet un enregistrement en utilisant des caractères cyrilliques alors que la balise par défaut définie par le bureau d'enregistrement est le chinois, l'enregistrement est rejeté car les caractères cyrilliques ne sont pas autorisés avec la table d'inclusion de caractères chinois.